Suivez ce blog via Facebook

samedi 10 juin 2017

Bande annonce " Vers un climat artificiel"



Projection du film documentaire de Jacqueline Roche, suivi d’un débat en sa présence avec Patrice Hernu (Dr en Mathématique et en Économie appliquée, homme politique écologique, il a participé à la fondation de Génération Écologie dont il a été le secrétaire général aux côtés de Brice Lalonde)

Notre ciel est souvent voilé et nous perdons beaucoup de luminosité…

Une enquête sur les modifications climatiques mène la cinéaste à interpeler les accords les concernant, leurs enjeux, la mission intergouvernementale dédiée à l’évolution climatique.

La géo-ingénierie est déjà présente à la COP21. C'est une science mais surtout une technologie industrielle qui consiste à pulvériser par exemple des aérosols dans l’atmosphère pour créer un ensemencement des nuages et filtrer le rayonnement solaire.

Sommes nous correctement informé sur les recherches scientifiques liées au climat ?

Leurs conséquences ou leurs dangers ? Sur la croissance des métaux lourds ? 

Les pics de pollution aux particules fines ? L’acidification de notre corps ?

Les méthodes de géo-ingénierie, sont en passe de devenir la finalité d’une industrie émergente aux possibilités prometteuses. 

Il est juste de susciter un vrai débat citoyen et de commencer à l’alimenter sans parti pris.

En marge du film, le collectif "Climat Artificiel Urgence" (Artificial Climate Emergency") demande un débat pubic sur ces questions sans attendre les COP futures.

Référence : 
http://www.lentrepot.fr/?page=article_mobile&id_article=3072

2 commentaires:

  1. Laurent Glauzy : des résistants parlent de plus en plus .
    https://youtu.be/e_2NZYxBvHU

    RépondreSupprimer
  2. Petite erreur dans la vidéo lorsqu'un intervenant mentionne que la création de la pluie aurait débuté dans les années 70. Car on ensemençait les nuages dès les années 50 au Québec. Le gouvernement avait nié les faits jusqu'en 1965.

    Nous avons un TRÈS GRAVE PROBLÈME !! Car oui, "jouer" avec le forçage radiatif négatif de la planète implique d'autres agents polluants. Mais en plus, s’ils basent leurs calculs sur les rapports du GIEC, ETC, COP et les films à sensation du grand Boubou Al Gore, ils risquent de dérégler solidement la météorologie (court-terme). La liste des erreurs, omissions et manipulation de données du GIEC est très longue et devrait depuis longtemps inquiéter la communauté scientifique. J’ai investi un temps énorme au courant des dernières années pour analyser le dossier des changements climatiques. Ceux qui s’entêtent à croire que l’humain est responsable de la MAJORITÉ des bouleversements du climat n’ont CERTAINEMENT pas investigué l’ensemble du dossier.

    Les rares scientifiques qui s’affirment sur cette supercherie sont très peu entendus, ridiculisés et même subtilement censurés. De plus, les croyants du GIEC évitent les débats avec les chercheurs sceptiques ou climato-réalistes car ils perdent la face assez vite merci !

    Al Gore dit que Dieu veut que nous combattions le réchauffement climatique : http://dailycaller.com/2017/06/09/al-gore-god-wants-us-to-fight-global-warming/

    Il faut s’attendre à une multiplication des stupidités du genre dans les prochains temps.

    Le forçage radiatif négatif (albédo) est en train de s’amplifier naturellement par la couverture nuageuse de plus en plus présente due aux rayonnements cosmiques. Il faut aussi comprendre que l’activité volcanique était moins intense pendant les périodes les plus chaudes du XXe siècle.

    « ILS » se précipitent au-devant des choses car nous nous dirigeons vers une période de refroidissement. Ils vont se donner du crédit sur l’adoucissement climatique pour terminer en beauté ce projet qui aura servi à donner une valeur au carbone, nous taxer et engraisser l’industrie de l’énergie nucléaire.

    J’en ai assez vu pour me permettre de douter de L’ERREUR ou du manque de rigueur scientifique. C’est une arnaque !

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés